Rechercher
  • Fanny Borrego

COM’FINEMENT, c’est le moment !

#épisode2 : le cercle d’or de Simon Sinek



©SousCouverture


Journal de bord du confinement, jour 17. J’ai enfin fait mes notes de frais, ma to-do-list est aussi svelte que mes yaourts 0%, ma salle de bain brille comme un soleil à son zénith, une tarte aux pommes dore dans le four. Et pourtant il n’est que 10h56.

Cette troisième semaine n’a plus le goût de la nouveauté, l’activité diminue et le stress de l’agenda vide se fait sentir. No stress, c’est parfait, vous êtes à point pour commencer à travailler votre stratégie de communication !


REDÉFINIR LES BASES DE SA STRATÉGIE

Non, nous n’allons pas attaquer le travail en faisant un plan de communication, ou en remplissant un excel avant de lancer une campagne sur les réseaux sociaux ! On est confiné, on a le temps de se reposer les bonnes questions, et de commencer par la base.

Et la base consiste à se demander ce qu’on fait, et surtout... pourquoi on le fait.


Pour cela, rien ne vaut un petit détour auprès de Simon Sinek. Ce très inspirant personnage est le leader d’un mouvement visant à inspirer les gens à faire ce qui les passionne. Il a démontré l’intérêt du cercle d’or. Non, nous ne parlons pas de l’anneau précieux. Ce cercle d’or permet d’expliquer les raisons pour lesquelles certains leaders ou entreprises ont atteint un tel niveau d’influence.



Prenons l’exemple avec un de nos clients pour comprendre ce cercle d’or : l’entreprise Chabiothé.


WHAT / Quoi : c’est ce que chaque structure, chaque entreprise sait faire. Ce sont les produits et les services que nous proposons. Ils sont en général, faciles à identifier.

exemple : Chabiothé propose des thés et tisanes bio, ainsi que des épices. C’est ce qu’elle vend.


HOW / Comment : c’est la manière dont on fait le “quoi”. Comment on se différencie, comment on produit un service différent de nos concurrents, comment on procède. C’est déjà un segment plus difficile à qualifier.

exemple : Chabiothé produit des thés et tisanes issus de l’agriculture biologique, et sélectionne des producteurs de qualité.


WHY / Pourquoi : très peu de personnes sont capables de dire pourquoi elles existent, en dehors de l’aspect financier. On parle ici de pourquoi votre entreprise existe-t-elle, quel est son but ultime, qu’est ce qui vous anime et vous donne envie de vous lever chaque matin ?

exemple : Chabiothé souhaite que tout le monde puisse consommer des produits de qualité et bénéficier des bienfaits des plantes, quel que soit son niveau de vie et son lieu de vie.



©TED Talk


RÉFLÉCHIR AU SENS PROFOND DE SON ENTREPRISE

Le secret de ce cercle c’est de

  1. Réussir à se poser les trois questions

  2. Trouver des réponses pertinentes et qui vous correspondent (vous allez devoir les incarner)

  3. Comprendre le sens de fonctionnement du cercle


L’erreur de la plupart des communications d'entreprises, est de tout miser sur le “quoi”. C’est ce qui fait la différence entre Apple et Microsoft par exemple.

Les grands leaders communiquent d’abord sur le Why, puis sur le How et enfin sur le What alors que les autres communiquent dans l’autre sens. Simon Sinek nous montre que les clients n’achètent pas ce qu’Apple fait, mais pourquoi Apple le fait. Le fameux “think different”. Car vos clients n'achètent pas seulement ce que vous faites, ils achètent surtout pourquoi vous le faite. C’est ce qui explique notamment le concept de fidélité forte à certaines marques.


La première étape va donc être de remplir ce fameux tableau




Prenez le temps de remonter le fil, de voir grand, et de prendre de la hauteur. Vous pourriez faire autre chose, si c’était simplement une question d’argent. Il y a autre chose. Vous avez envie, à votre échelle de participer à quelque chose, d’accompagner, d’aider. Mais à quoi ? Et d’où vous est venue cette idée ? Quel a été votre constat de la situation économique/sociale/psychologique …? Laissez votre “WHY” rejaillir.


Maintenant que vous voyez clairement les choses, il va falloir se concentre pour partir du “Pourquoi” dans votre pitch, puis d’expliquer le “comment”, pour enfin terminer par le “quoi”.


Nous vous conseillons dans un premier temps d’écrire votre pitch dans ce sens, puis de le répéter devant votre miroir, sous la douche, en faisant la vaisselle… Jusqu’à ce que celui-ci soit fluide et convainquant.


Ready ? A vos crayons !





Envie d'aller plus loin ? Découvrez l'agence SousCouverture et son accompagnement

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
Recevez de nos  nouvelles